Accès direct au contenu

DGM

Version anglaise

aide

Réponses à quelques interrogations récurrentes

Voici quelques éléments de réponse à des interrogations récurrentes sur la formation en Ingénierie Mécanique à l'ENS de Cachan :

Missions


La mission première de l'ENS de Cachan est de former des Enseignants et des Chercheurs. A l'issue de la formation, la majorité (+ de 80%) des élèves s'orientent vers une thèse en milieux académique ou industriel avec les objectifs suivants :
  • devenir enseignant chercheur (université ou écoles d'ingénieurs),
  • prendre un poste d'expert scientifique dans l'industrie (il s'agit de carrières en R&D à fort contenu scientifique),
  • prendre un poste d'enseignant en post-bac (BTS, IUT, classe préparatoire, université, écoles d'ingénieurs)
La thèse est un premier emploi (avec des relations toujours très fortes avec l'industrie dans nos disciplines) et est comptée comme première expérience pour des carrières industrielles. La fin de la thèse est le moment qui offre le plus de débouchés possibles pour un normalien.

Débouchés


Les normaliens sont très recherchés dans le monde de l'enseignement supérieur et de la recherche. Il sont aussi de plus en plus recherchés dans l'industrie pour leurs fortes capacités scientifiques et techniques pour les raisons suivantes :

  • Les formations d'ingénieurs sont de moins en moins scientifiques. La commission des titres d'ingénieurs (CTI) impose dans les écoles une formation organisée comme cela : 30% enseignement scientifiques, 30% enseignement "Ingénieur" (management, gestion, RH, ...) et 40% Stages, projet, langues. A l'issue de telles formation extrêmement peu d'élèves s'orientent vers la recherche. Ces formations sont en accord avec ce que devient un ingénieur en France : un gestionnaire de moyens humains, techniques et financiers qui a besoin d'un minimum de culture technique.
  • La formation en Mécanique (ou en Génie Civil) à l'ENS Cachan est organisée de la manière suivante : 60% enseignement scientifiques et 40% Stages, projet, langues. Il s'agit d'une formation par et pour la recherche. La préparation du concours de l'agrégation en troisième année n'est pas une obligation. Depuis 2010, l'année de préparation à l'agrégation est une année diplomante de Master de "Formation d'Enseignants du Supérieur". Une telle formation est très appréciée en milieu R&D industriel car les élèves y développent particulièrement des capacités de synthèse et de présentation orale. Ces capacités leur seront très utiles en milieu industriel pour la présentation de travaux de R&D à des clients, par exemple.

Diplômes


Lors d'une scolarité type en Sciences de l'Ingénieur à l'ENS de Cachan, un normalien valide les diplômes suivant :
  • Licence (Bachelor à l'international)
  • Master Recherche (Master of Science à l'international) et/ou Enseignement
  • Diplôme de l'ENS Cachan
pour les quelques élèves qui souhaitent avoir tout de même un diplôme d'ingénieur nous avons quelques accords avec des écoles (Mines de Paris, Supaéro) pour que nos élèves valident leur diplôme après un an seulement passé dans leurs murs (en quatrième année). Aux Mines de Paris, nos élèves sont intégrés au cursus des polytechniciens qui font les Mines comme école d'application.

Carrières industrielles


D'un point de vue carrière, l'ENS de Cachan est classée parmi les écoles de catégorie A (X, Centrale, Mines, Ponts). Les salaires de première embauche (thèse, CDD ou CDI) sont donc du niveau même que ceux des élèves de ces écoles. On constate que les normaliens sont embauchés sur les postes d'experts à caractères très scientifique et moins managérial. Il y a cependant d'autres types d'orientation. L'association Normalien Autrement en est la preuve.


Engagement décennal


Les études des normaliens sont financées par l'état pendant 4 ans. Cela conduit à la signature d'un contrat de 10 ans durant lequel le normalien s'engage à travailler pour l'état : dans le public ou dans une entreprise dont l'état est actionnaire partiel. Ces dix années comprennent les quatre années d'études mais aussi les années de thèse (3 ans, même en milieu industriel). Le normalien peut rompre ce contrat pour prendre un poste dans le privé. Il doit alors rembourser une partie (environ 80%) des sommes perçues pendant ses quatre années scolarité. Il peut étaler ce remboursement sur huit années (double de la durée de scolarité). Le financement du normalien peut donc être vu comme un prêt à taux négatif... Cependant, lorsqu'un normalien fait une thèse après l'ENS (même en entreprise), il sort de ses études doctorales après avoir réalisé 7 ou 8 des 10 années d'engagement... Aucun de ceux-là qui ont pris un poste dans l'industrie n'ont eu à rembourser leur études.

Relations industrielles

Les relations entre l'ENS et le milieux industriel sont fortes et sont très souvent initiées et motivées par des aspects de  recherche appliquée. Elle se traduisent par des possibilités importantes :
- de stage en milieux R&D industriel en seconde année et en master,
- de projets en lien avec l'industrie en première, seconde ou troisième année,
- de financement de thèse.
A titre d'exemple, nous avons un accord cadre avec la société EADS dans le domaine de la mécanique (http://www.ens-cachan.fr/innocampus) qui est un lieu privilégié d'échange avec ce consortium.